Scandale au deuxième épisode des négociations annuelles obligatoires sur les rémunérations !

Scandale au deuxième épisode des négociations annuelles obligatoires sur les rémunérations !

La Direction propose :

  1. Des augmentations largement inférieures à l’inflation :

    Augmentation générale : 0,4% pour les Agents de Maîtrise et 0% pour les Cadres.

    Augmentations individuelles : enveloppes de 0,4% pour les Agents de Maîtrise et de 0,8% pour les Cadres, non garanties car attribuées individuellement au bon vouloir de la hiérarchie.

  2. La suppression de l’abondement.


Inflation  : 
1,4%

Les augmentations proposées sont les plus basses de la grande distribution.

Ces propositions provocatrices montrent que :

  1. La Direction méprise son encadrement,
  2. La Direction ne souhaite plus que l’encadrement s’investisse dans l’entreprise.

Petits Arrangements Entre Amis

Mystérieuse dispartion au Comité Groupe
La direction annonce la recomposition du Comité de Groupe sans consultation préalable. Cette composition est inacceptable car elle ne reflète plus la réalité du Groupe :
  • Certaines sociétés en sont exclues, d’autres ont été cédées mais sont toujours présentes.
  • Les petites structures (CSE de 50 salariés) favorisent le collège employé.
  • La représentativité des votes exprimés n’est pas respectée.
  • Des membres de l’encadrement n’ont pas la liberté de s’exprimer.
  • L’encadrement se retrouve sous représenté.

+2,5 points de représentativité pour la CFE-CGC = 1 représentant de moins.
Cherchez l’erreur !

Le Comité de Groupe est la plus importante instance de représentation du personnel présidée par Jean-Charles NAOURI.

La direction s’arrange pour mettre en place un Comité de Groupe à sa main pour les prochaines années.

La CFE-CGC s’opposera par tous les moyens légaux à cette mise en oeuvre.

Les négociations salariales annuelles (NAO*) débutent prochainement.

Augmentations salariales 2020

En 2019, l’encadrement a été sacrifié :

  • Inflation 2018 : 1.8 %
  • Augmentation générale Employés : 1%
  • Augmentation individualisée Encadrement : 0.5 %

Pour les négociations 2020, l’inflation annoncée est de 1.5 %. 

Nos revendications reposeront sur :

  • La prise en compte des indicateurs économiques (plafond sécu, croissance, SMIC)
  • Le rattrapage de la perte de pouvoir d’achat de l’année précédente

(*) N.A.O. Négociations Annuelles Obligatoires sur les rémunérations et les conditions de travail

Poursuivre la lecture

Conditions de travail

L’accord Groupe Santé Sécurité et Conditions de Travail est en cours de renégociation pour 2020.

Nous constatons un décalage criant entre les ambitions affichées par la Direction et la faiblesse des moyens alloués; décalage confirmé par les chiffres.

2019
(cumul à fin octobre)

Accidents de travail :           2 550
Jours d’arrêt suite à AT :  91 388

Vos représentants CFE-CGC s’impliquent dans cette négociation tout en veillant, au quotidien, à la qualité de vos conditions de travail.

Infos cessions – suite

Lors de la réunion du 24 au soir entre Jean-Claude Delmas (DRH France) et les organisations syndicales, la Direction a annoncé qu’aucun démenti ne sera effectué sur les informations révélées par Capital.

Extrait :

"La stratégie de Jean-Charles Naouri est aujourd’hui de se recentrer, en Europe, sur trois activités : la proximité avec Franprix, le premium avec Monoprix, et le numérique avec Cdiscount(../..) tout le reste a vocation à être en tout ou partie cédé".

Allons-nous vers la disparition des enseignes historiques Casino ?

La CFE-CGC demande une réunion extraordinaire de toutes les instances représentatives du personnel.

Plan de cessions

Plan de cessions

Dernière minute (24/10 13h)

Selon Capital, 60 Géant Casino seraient en cours de cession. Si l’information est confirmée, le parc des hypermarchés serait réduit à moins de 30 magasins.
Compte-tenu de l’impact social sur Groupe, la CFE-CGC écrit ce jour à Jean-Charles Naouri.
 
Informations à suivre.
 
Poursuivre la lecture