MIEL Mutuelle

Le Groupe impose à Miel Mutuelle le report du versement de ses cotisations d’avril à juillet, soit 8,6 millions €. Pourtant, les cotisations des salariés sont toujours prélevées mensuellement et encaissées par Casino.

La CFE-CGC déplore :

    • l’absence d’information des salariés,
    • le risque de dégradation des prestations et d’allongement des délais de remboursements des frais de santé pour les collaborateurs,
    • l’accentuation de la fragilité de Miel Mutuelle et la mise en danger de sa pérennité économique.

La Société de Secours mutuel des établissements Guichard et Perrachon (l’ancêtre de Miel Mutuelle) a été créée en 1904.

En l’absence de justification valable donnée par Casino, nous sommes en droit de nous demander si le Groupe ne chercherait pas des liquidités dans les cotisations santé de ses collaborateurs.