Premières informations sur L’index Égalité

Le 8 mars est la journée du droit des femmes. Mais le droit ne suffit pas. Il faut qu’il soit appliqué et que des changements culturels permettent de lever tous les freins à une vraie égalité professionnelle.

À travail de valeur égale, salaire égal. L’index égalité mise en ligne à partir du 1er mars est destiné à réduire (et supprimer à terme) l’écart de rémunération (salaire but, prime variable, avantages en nature etc…) et pas seulement le salaire. N’hésitez pas à aller sur le site du ministère du travail pour plus d’information:

https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/egalite-professionnelle-discrimination-et-harcelement/questions-reponses-sur-le-calcul-de-l-index-de-l-egalite

Nous espérons que la publication en ligne du nouvel index égalité va entraîner une course vertueuse des entreprises vers la plus haute note possible. C’est à cette condition que les progrès seront significatifs.

Les premiers chiffres sont tombés pour l’index égalité : 732 entreprise ont publié leur index au 5 mars 2019 sur les 1460 entreprises de + 1000 salariés soit environ 50%.

• 14 entreprises sur les 732 répondantes ont 100/100 à l’index égalité salariale : c’est donc possible !

• 118 entreprises ont moins de 75 points ! soit 16% des entreprises : il y a besoin de progresser significativement

• 201 entreprises ont 0/15 points à l’indicateur 4 sur l’augmentation au retour de congé maternité, soit plus d’une entreprise sur quatre qui ne respecte pas la loi ! C’est aussi pour faire respecter la loi que nous agissons !

• 600 entreprises ont entre 75 et 99 points

• la note la plus basse est de 51 points, la moyenne globale est de 80 points

L’indice 5, sur la part des femmes dans les 10 + hautes rémunérations, met en évidence le plafond de verre existant dans la majorité des grandes entreprises. La note moyenne est de 3/10. 50 % des entreprises sont à 0/10 et seulement 16 % des entreprises ont 10/10 pour cet indicateur.

Au-delà du droit, les évolutions doivent se faire dans nos représentations culturelles. Il n’y a pas de métiers spécifiquement masculin ou féminin. Le changement dans nos têtes se fait lentement par l’éducation, la communication, l’exemple et le travail de toutes celles et ceux qui œuvrent quotidiennement pour que l’égalité devienne une réalité. Il reste de quoi faire !

La commission européenne a lancé une enquête sur l’égalité salariale en Europe (Gender Pay gap).

Les personnes peuvent y répondre à titre individuel avant le 5 avril. Vous trouverez ce questionnaire en français en suivant le lien joint :

https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/initiatives/ares-2018-3415794/public-consultation_fr

Merci de relayer ce questionnaire auprès de celles et ceux qui souhaitent faire avancer l’égalité salariale en Europe !

Cordialement
Eric FREYBURGER

Delégué National Confédéral CFE-CGC
Emploi, Formation, Egalité Professionnelle, Transition Numérique